Loire Vallée  Magazine 


Home




N° 9

lv9

Mon cher George


b
U
ne raison de plus pour aller se promener du côté de Saché, se réjouir de la beauté de la vallée de l'Indre et aussi de la correspondance (1831–1850) entre George Sand et Balzac, fil conducteur d'une exposition de textes imprimés sur de grands panneaux apposés aux murs. La muséographie autour du papier peint et des décors est suggérée par l'Atelier d'Offard. Une jolie façon de nous plonger au coeur de la relation entre deux géants littéraires qui se sont jaugés, appréciés et soutenus. Tous deux avaient les mêmes préoccupations telles l'exercice de la critique littéraire, un très grand intérêt pour la musique, le théâtre, les droits des femmes et la politique. Même si à partir de 1843 Balzac supporte mal les opinions républicaines et socialistes de son amie. En dépit de ces dissonances, George Sand n'oubliera pas son vieil ami. Après sa mort en 1850 elle écrira à la demande de la veuve du romancier, la préface de réédition de la Comédie Humaine.

A l'époque des courriels et textos, il faut absolument aller « lire » cette exposition étonnamment vivante – ne comptez surtout pas vous ennuyer un seul instant ! On chemine au long de sept salles, sur deux étages, comme autant de pages et de lettres parcourues sans peine et avec grand intérêt. La fin de la visite se vît comme on referme un livre où la contemplation de cent cinquante pièces, manuscrits, éditions originales, estampes, peintures, sculptures et objets du quotidien appartenant aux deux écrivains nous aurait été donnée. Il ne reste plus au visiteur qu'à retourner s'asseoir sur l'un des bancs du parc pour admirer toujours cette demeure posée dans son écrin de verdure.

http://www.musee-balzac.fr/



© Loire Vallée Magazine
Sitemap